Accueil POLITIQUE RDC: l’ACAJ demande l’abandon des poursuites judiciaires contre Moïse Katumbi
RDC: l’ACAJ demande l’abandon des poursuites judiciaires contre Moïse Katumbi
Georges Kapiamba, président l’Association congolais pour l’accès à la justice (Acaj) le 10/09/2015 à Kinshasa lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.

RDC: l’ACAJ demande l’abandon des poursuites judiciaires contre Moïse Katumbi

L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) demande au Procureur général de la République d’abandonner les poursuites judiciaires contre Moïse Katumbi et de libérer les autres personnes qui sont détenues à la prison centrale de Makala dans la cadre de l’affaire de recrutement des mercenaires. Selon le président de cette ONG de défense des droits de l’homme, Georges Kapiamba, ce dossier n’est rien d’autre qu’un montage politique.

Me Kapiamba estime que l’autorisation de sortie pour des soins accordée par le PGR à M. Katumbi le 19 mai 2016 comprte des conséquences juridiques :

«En son absence du pays, aucun acte ne pouvait être posé contre lui, ni condamnation prononcée puisqu’il était autorisé par le ministère public, organes des poursuites, à se faire soigner. Juridiquement, le parquet ne pouvait pas requérir contre lui ni défaut [contumace], ni condamnation.»

Un des prévenus dans l’affaire «recrutement des mercenaires», l’Américain Lewis a été relâché et est rentré dans son pays.

«Et nous demandons aussi au procureur général délibérer les autres personnes, qui sont au nombre de onze détenues depuis quatorze mois à la prison centrale de Makala, dont dix de détention arbitraire puisqu’il n’y a aucune pièce de procédure», a plaidé Georges Kapiamba.

Dans un extrait sonore, il appelle aussi les autorités de la RDC à respecter la décision du Comité des droits de l’homme des Nations unies qui leur demander d’autoriser Moïse Katumbi à rentrer au pays en toute liberté.

Le 20 juin dernier, le Procureur général de la République a retiré son autorisation de sortie à Moïse Katumbi en lui reprochant de n’avoir pas respecté son devoir de réserve dans l’instruction du dossier ayant trait à l’atteinte à la sûreté de l’Etat.

Radio Okapi

A propos de echos du mayombe

Photo du profil de echos du mayombe
Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*