Accueil POLITIQUE RDC. Interdiction de manifestations: la MP désapprouve la position de l’ONU
RDC. Interdiction de manifestations: la MP désapprouve la position de l’ONU
Le porte-parole de la Majorité présidentielle, André-Alain Atundu, lors d’un point de presse à Kinshasa, le 11/05/2016. Ph. John Bompengo

RDC. Interdiction de manifestations: la MP désapprouve la position de l’ONU

La Majorité présidentielle (MP) désapprouve la position de l’ONU sur l’interdiction des manifestations politiques publiques décidée par les autorités de la ville de Kinshasa.

Un groupe d’experts des droits de l’homme des Nations Unies a appelé jeudi les autorités de la RDC à lever une interdiction « injustifiée » des manifestations dans la capitale congolaise.

« La décision du gouverneur de la ville de Kinshasa de ne pas autoriser d’ici à la fin de l’année les manifestations politiques de masse est consécutive à l’expérience traumatisante de la marche dite pacifique du Rassemblement du  mois de septembre dernier », explique le porte-parole de la MP, Alain Atundu, faisant allusion aux violences meurtrières qui ont secoué Kinshasa les 19 et 20 septembre derniers à la suite d’une manifestation de l’opposition.

Le porte-parole de la majorité a déclaré samedi 5 novembre que la position des Nations unies ne contribue pas à « l’instauration du climat d’apaisement et de sérénité au sein de la classe politique ».

Alain Atundu dénonce « l’allure discriminatoire » de la position des Nations unies qui, selon lui, « ne vise manifestement qu’à soutenir le Rassemblement » de l’opposition.

« La décision du gouverneur de la ville de Kinshasa de ne pas autoriser d’ici à la fin de l’année les manifestations politiques de masse est consécutive à l’expérience traumatisante de la marche dite pacifique du Rassemblement du  mois de septembre dernier », explique le porte-parole de la MP, Alain Atundu, faisant allusion aux violences meurtrières qui ont secoué Kinshasa les 19 et 20 septembre derniers à la suite d’une manifestation de l’opposition.

Le porte-parole de la majorité a déclaré samedi 5 novembre que la position des Nations unies ne contribue pas à « l’instauration du climat d’apaisement et de sérénité au sein de la classe politique ».

Alain Atundu dénonce « l’allure discriminatoire » de la position des Nations unies qui, selon lui, « ne vise manifestement qu’à soutenir le Rassemblement » de l’opposition.

Radio Okapi

A propos de echos du mayombe

Photo du profil de echos du mayombe
Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*