Accueil ACTUALITE Présidentiel : Les évêques demandent aux américains de faire pression sur Kabila afin qu’il « prenne l’engagement explicite de ne pas se représenter » (voici les 7 exigences de la CENCO)
Présidentiel : Les évêques demandent aux américains de faire pression sur Kabila afin qu’il « prenne l’engagement explicite de ne pas se représenter » (voici les 7 exigences de la CENCO)

Présidentiel : Les évêques demandent aux américains de faire pression sur Kabila afin qu’il « prenne l’engagement explicite de ne pas se représenter » (voici les 7 exigences de la CENCO)

Les évêques catholiques, témoins privilégiés de la crise politique en RDC dont ils ont assuré un temps la médiation, en ont appelé, lors de leur rencontre avec Nikki Haley le vendredi 27 octobre 2017, à  » la solidarité effective du gouvernement et du Peuple américain  » pour mettre fin à l’impasse politique. La Conférence épiscopale nationale du Congo, CENCO, a demandé 7 choses contraignantes à l’Administration Trump pour vaincre la mauvaise foi supposée ou réelle du régime Kabila à mener à bien un processus électoral qui devra aboutir à la première alternance pacifique du pouvoir en RDC. L’une d’entre-elles est que l’Administration Trump obtienne du président Kabila un engagement explicite qu’il ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle.
Ci-dessous les 7 demandes des évêques aux américains:
1. Aider le peuple congolais à faire aboutir le processus électoral dans un délai convenable et acceptable par toutes les parties prenantes,
2. Obtenir des acteurs politiques le respect effectif de la Constitution et l’application intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre,
3. Recommander à la CENI la publication rapide d’un calendrier électoral, réaliste et précis, qui permettra d’organiser les élections crédibles, transparentes et apaisées,
4. Demander au chef de l’État un engagement explicite de ne pas se présenter comme candidat aux prochaines élections,
5. Obtenir du pouvoir en place la cessation des répressions contre à les manifestations pacifiques, et des violations graves des droits humains ainsi que le respect des principes démocratiques,
6. Encourager le Pouvoir en de poursuivre de manière substantielle l’application des mesures de décrispations prévues dans l’Accord de la Saint-Sylvestre, qui constituent un préalable incontournable pour le démarrage d’un processus électoral apaisé,
7. S’impliquer afin que le groupe d’experts désignés à la 72è Assemblée Générale des Nations Unies, ait un pouvoir opérationnel au sein de la CENI.
Les évêques informent l’opinion qu’ils se réuniront dans quelques semaines en assemblée plénière, pour évaluer l’évolution de la situation. En séjour en RDC, l’ambassadrice des USA à l’ONU a rencontré les principaux protagonistes de la crise politique en RDC: président de la République, président de l’Assemblée nationale, président de la Commission électorale nationale indépendante et les leaders de l’opposition. Elle a insisté sur la tenue des élections en 2018. Sinon la RDC ne pourra compter sur l’appui des États-Unis et de la communauté internationale.Une menace à peine voilée. 
Zabulon Kafubu (7Sur7)

A propos de echos du mayombe

Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*