Accueil ACTUALITE Jean Ping dénonce un déni de droit et appelle le peuple à rester mobilisé
Jean Ping dénonce un déni de droit et appelle le peuple à rester mobilisé

Jean Ping dénonce un déni de droit et appelle le peuple à rester mobilisé

L’opposant Jean Ping a réagi samedi après midi à la confirmation de la victoire électorale d’Ali bongo Ondimba par la Cour constitutionnelle qui crédite le président sortant de 50,66% de suffrages contre 47,24% pour l’opposant.

« Une fois encore, une fois de plus et une fois de trop, devant le verdict des urnes, la Cour a montré ses limites devant son incontestable parti pris. La nation entière consternée, a assisté à un déni de droit, à travers une parodie de procédure qui s’est achevée par une grossière manipulation des chiffres, visant à améliorer la présentation du ministre de l’intérieur et à créer une avance factice au profit de son candidat », a-t-il déploré.

« Hier la Cour a pris une décision en vers et contre tous, foulant au pied la souveraineté du peuple gabonais », a-t-il poursuit.

« Cette décision ne rassemble pas les gabonais et ne les apaise pas, car le peuple du Gabon ne s’y reconnait pas. Pas plus que la communauté internationale qui n’y accorde aucun crédit », ajoute-t-il.

« Devant cette décision inique, antidémocratique et porteuse d’incertitudes, je pense d’abord à ces femmes et ces hommes, jeunes pour la plus part morts, disparus ou blessés durant ce processus électoral aussi critiqué que heurté », dit-il.

Ping a demandé la libération de tous les détenus. « Je pense aussi à celles et à ceux de nos compatriotes arbitrairement arrêtés. J’exige leur libération immédiate et sans conditions et tout particulièrement celle du président Léon Paul Ngoulakia, candidat à la dernière élection présidentielle », a-t-il urgé.

« Je veux dire au peuple gabonais d’être fier de lui, de regarder la tête haute et de rester mobilisé.  Je ne reculerai pas. Comme je vous l’ai promis, président clairement élu par les gabonais, je demeure à vos côtés pour défendre votre vote, et votre souveraineté », a-t-il martelé.

« J’invite le peuple gabonais à rester vigilant et mobilisé pour qu’ensemble nous puissions relever les défis qui nous attendent », a-t-il lancé.

« Battons nous pour faire respecter le choix du peuple souverain », a conclu celui que ses partisans appellent président élu.

Martin Safou

Gabonactu

A propos de echos du mayombe

Photo du profil de echos du mayombe
Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*