Accueil ECONOMIE Infrastructures : des Italiens prêts à investir au Congo
Infrastructures : des Italiens prêts à investir au Congo
Photo: les deux parties lors des pourparlers

Infrastructures : des Italiens prêts à investir au Congo

Les représentants des sociétés MP, Asteq, Antonio Zanini et Edilverde ont conféré, le 3 octobre à Brazzaville, avec le ministre de l’Equipement et de l’entretien routier, Emile Ouosso.

La délégation des entrepreneurs italiens spécialisés dans le domaine des travaux publics séjourne à Brazzaville, en vue d’explorer le marché congolais. En provenance de la ville de Udine, au nord-est de l’Italie, ces entrepreneurs oeuvrent, entre autres, dans la construction des édifices civils, industriels et résidentiels , des routes, autoroutes, voies ferrées, pistes aéroportuaires, ponts et viaducs , la fabrication de machines pour le fer à béton , la réalisation des gazoducs, oléoducs, centrales électriques. Elles sont également spécialisées dans les travaux d’assainissement.

« Notre région a beaucoup à offrir », souligne le directeur de la Chambre de commerce de Udine, Omar Londero, qui se montre favorable à un partenariat public-privé. Ainsi, ils entendent mettre leur expertise au service des entreprises congolaises.

« Nous avons des projets qui cherchent des partenaires. Nous allons vous remettre la charte d’investissement et du droit des affaires au Congo. Malgré la présence de beaucoup d’entreprises étrangères, le pays est à construire en entier », a fait savoir le ministre de l’Equipement, et de souligner : « Au niveau de l’Etat italien il faut regarder les mécanismes d’accompagnement des entreprises italiennes ».

Le réseau routier congolais long de 18.000 km, dispose de 3000 km seulement de routes revêtues, dont 2000 km de routes construites par les sociétés chinoises. « Il faut faire des routes et des ponts. On a donc besoin des fers à béton. Il ne dépend que de nous, pour les transformer en projet concret », a-t-il indiqué avant de demander à cette délégation de penser à l’assainissement des villes de Brazzaville et  Pointe-Noire.

Josiane Mambou Loukoula
Les Dépêches de Brazzaville

A propos de echos du mayombe

Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*