Accueil ACTUALITE Gabon : le cousin et opposant d’Ali Bongo arrêté
Gabon : le cousin et opposant d’Ali Bongo arrêté

Gabon : le cousin et opposant d’Ali Bongo arrêté

Léon Paul Ngoulakia qui s‘était porté candidat à la dernière présidentielle au Gabon avant de se ranger du côté de Jean Ping, a été arrêté ce vendredi dans la capitale Libreville.

Les raisons de son arrestation demeurent floues. Une source sécuritaire a cependant confié à l’Agence France Presse qu’il “circulait à bord d’un véhicule avec une forte somme d’argent et des tracts appelant à la sédition”.

Les médias locaux ajoutent par ailleurs que c’est à la sortie du siège du Mouvement Patriote et Républicain, son parti politique, que Léon Paul Ngoulakia a été interpellé.

Joint au téléphone par l’AFP, il a confirmé se trouver dans les locaux de la direction générale du Renseignement, où il subit un interrogatoire. Des perquisitions ont en outre été menées à son domicile.

Cousin germain d’Ali Bongo Ondimba, Léon Paul Ngoulakia a longtemps été un proche du régime. Il a notamment dirigé le Conseil national de sécurité de 2009 à 2013, mais également la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab).

Avant la présidentielle d’août, il démissionne du Parti démocratique gabonais (PDG), le parti au pouvoir, et se porte candidat au scrutin, avant de se ranger à la dernière minute dans le camp de Jean Ping, le principal adversaire d’Ali Bongo Ondimba.

Comme bon nombre d’opposants d’Ali Bongo, donné vainqueur de la présidentielle par la Commission électorale, Léon Paul Ngoulakia conteste lui aussi la nationalité de son cousin germain et dépose un recours en justice.

Son arrestation intervient dans une atmosphère plutôt tendue au Gabon, alors que les dernières heures du délai accordé à la Cour constitutionnelle pour rendre son verdict sur les recours déposés par les candidats Jean Ping et Ali Bongo, sont entamées.

Africanews

A propos de echos du mayombe

Photo du profil de echos du mayombe
Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*