Accueil ENVIRONNEMENT Développement durable : le Congo se dote d’un plan d’actions de gestion des mangroves
Développement durable : le Congo se dote d’un plan d’actions de gestion des mangroves

Développement durable : le Congo se dote d’un plan d’actions de gestion des mangroves

Ce plan d’actions national de gestion des mangroves et autres zones humides associées, a été validé le 10 novembre à Brazzaville, par les experts en la matière, lors d’un atelier patronné par le directeur de cabinet du ministre de l’Economie forestière et du Développement durable, Pierre Taty.

Après avoir examiné la qualité, la pertinence et la faisabilité de ce nouveau plan national, les experts ont unanimement approuvé ce texte.

Ce plan est conçu pour garantir la protection et la gestion durable des mangroves, qui sont un écosystème de marais maritime contenant un groupement de végétaux spécifiques principalement ligneux, ne se développant qu’en zones de balancement marine.

« Permettez-moi de rappeler que le Congo, notre pays, est doté d’importantes ressources naturelles variées, parmi lesquelles figurent les zones humides marines côtières. Ces dernières, à travers leurs fonctions écologiques, culturelles et socio-économiques qu’elles assurent, constituent un atout indéniable pour le développement durable de notre pays », a souligné le directeur de cabinet du ministre de l’Economie forestière, Pierre Taty.

Pour la représentante de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Congo, Suze Percy Filippini, la validation de ce plan national implique le maintien de tous les services de production écosystémiques y compris la pêche, l’élevage, et l’agriculture dans le cadre du développement durable.

« La FAO, en tant que partenaire traditionnel au développement du Congo, pense qu’il est devenu un impératif d’apporter l’appui significatif afin de promouvoir des mécanismes et stratégies durables qui concilient le développement socio-économique et la protection des mangroves », précise pour sa part, le représentant de la FAO au Congo.

Situées dans les 124 régions littorales marines tropicales, la mangrove constitue une réserve essentielle en bois, fourrage, plantes médicinales et habitats naturels, Elle est aussi une zone de protection humaine efficace contre l’érosion, inondations ou encore les cyclones.

Firmin Oyé
Les Dépêches de Brazzaville

A propos de echos du mayombe

Photo du profil de echos du mayombe
Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>