Accueil SOCIETE Des projets de la Banque mondiale pour améliorer la qualité de l’éducation au Congo
Des projets de la Banque mondiale pour améliorer la qualité de l’éducation au Congo

Des projets de la Banque mondiale pour améliorer la qualité de l’éducation au Congo

Le représentant de la Banque Mondiale  en République du Congo, Djibrilla Issa a déclaré, à Brazzaville, que l’enjeu  de la seconde phase des projets de l’investissement dans l’éducation était d’augmenter la quantité de l’offre, mais aussi et surtout la qualité et la pertinence.

 Cette déclaration a été faite lors de la rencontre de concertation et d’échanges entre la Banque mondiale et les parlementaires des  deux chambres du Congo. A cette occasion, Djibrilla Issa a  mentionné que les appuis de la Banque Mondiale accordent désormais une grande priorité à la qualité et à l’apprentissage, tout en continuant à appuyer  l’augmentation de l’accès de tous à l’éducation.

Grâce  aux projets de cette institution internationale, le champ d’action s’est étendu du cycle primaire au cycle post primaire, tant au niveau de l’enseignement général que de l’enseignement technique, professionnel et de la formation qualifiante.

Il s’agit du Projet de Développement des Compétences pour l’Employabilité (PDCE) dont le budget est de  32 millions de dollars  pour la formation  des jeunes à des métiers, notamment, la soudure, la mécanique auto, la menuiserie, l’électricité, la maçonnerie,  la plomberie, le froid et climatisation, la coupe-couture, la borderie, la pâtisserie, la restauration et l’hébergement.

La Banque Mondiale appui également le Congo à travers le Projet d’Appui à l’Amélioration du Système Educatif (PRAASED) qui est en lien avec  les grands axes et défis identifiés dans la stratégie sectorielle de l’éducation.

 Le financement  du PRAASED, approuvé par le conseil d’administration de la Banque Mondiale en avril 2016 s’élève à 70 millions de dollars. Ce financement n’a pas encore  été approuvé par le gouvernement congolais. Il va  couvrir la période de 2016 à 2024, a fait savoir le représentant de ce partenaire du Congo.

 La première phase, celle de la reconstruction qui a couvert la période de 2004 à 2013 s’était focalisée sur les besoins immédiats de la reconstruction et de renouvellement du système d’éducation primaire, avec comme objectif principal de contribuer à augmenter le taux de scolarisation au primaire.

Cette première phase s’était réalisée à travers le Projet d’Appui à l’Education de Base (PRAEBASE) financé à hauteur de 50 millions de dollars.

Plusieurs résultats  probants ont été obtenus grâce au PRAEBASE dont la réhabilitation et l’expansion  de l’infrastructure scolaire pour plus de 1000 salles de classes.

La stratégie de la Banque Mondiale pour l’éducation, encourage et appui les pays à investir dans l’éducation selon trois principes, à savoir, l’offre suffisante, accessible et équitable, la qualité et la pertinence, la qualité et la pertinence pour répondre aux besoins de l’économie et du marché du travail.

La Banque Mondiale est l’un des partenaires du secteur de l’éducation.

Vox Congo

A propos de echos du mayombe

Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*