Accueil ENVIRONNEMENT Coopération Congo-FAO : signature d’un accord sur l’utilisation durable des ressources naturelles.
Coopération Congo-FAO : signature d’un accord sur l’utilisation durable des ressources naturelles.
Le ministre des Affaires foncières et du developpement durable, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou

Coopération Congo-FAO : signature d’un accord sur l’utilisation durable des ressources naturelles.

Le ministre des Affaires foncières et du développement durable, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou, a signé le 22 juin à Brazzaville, le document de projet intitulé « formation et sensibilisation sur les directives Volontaires pour une Gouvernance Responsable des Régimes Foncières en Afrique Centrale », en sigle TCP/SFC/3601 avec la représentante de la FAO au Congo, Suze Percy Filippini.

« Cette initiative régionale, comme vous pouvez l’imaginer, a indiqué la représentante de la FAO , a été définie lors de la 27ème Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique tenue ici à Brazzaville en avril 2012 ». Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative régionale de la FAO (RI 2) qui vise la gestion et la gouvernance améliorées pour l’utilisation durable des ressources naturelles.

Concernant les actions envisagées dans le cadre du présent projet, elles devront contribuer à l’amélioration de la gouvernance foncière qui est une thématique transversale. Il s’agit d’améliorer les interactions entre le foncier, en facilitant par exemple, le renforcement institutionnel et les capacités nécessaires à un environnement plus favorable à la collaboration. Les acteurs publics et privés peuvent alors exprimer leurs intérêts, prendre des décisions et les appliquer sans contrainte aucune.

En effet, à travers ce projet, les bonnes pratiques en matière de gouvernance foncière, prônées par les directives volontaires, seront vulgarisées sur l’ensemble du pays. Le gouvernement congolais et les acteurs impliqués dans la gestion foncière seront encouragés à faire usage de ces directives volontaires dans l’élaboration des politiques et programmes et dans la mise en œuvre des initiatives en cours au sein de ce ministère.

Dans le souci de pérenniser les actions à mener, les réseaux d’échange d’information et d’expérience seront créés avec pour but, de mettre les acteurs au même niveau d’information, de partager les bonnes pratiques et permettre au Congo et à certains acteurs réticents de faire usage de ces pratiques à la lumière des directives volontaires (…).

Le ministre Coussoud Mavoungou a reconnu le bienfondé de la signature de ce document. « Aujourd’hui c’est un acte qui conforte notre pays dans la gouvernance foncière. La volonté dans le foncier c’est faire de telle sorte qu’il y ait un accès libre, facile et clair. Et cet accès ne peut être fait que par le passage vers les directives volontaires telles qu’elles ont été édictées dans le document juridique initié dans notre pays depuis 2004, pour lequel  nous allons encore créer les conditions d’une bonne appropriation ; nous pensons que nous pourrions être à même de faciliter l’accès à la terre ».

Guillaume Ondzé
Les Dépêches de Brazzaville

A propos de echos du mayombe

Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*