Accueil ECONOMIE Finance Congo. Infrastructures : l’Italie propose un nouveau mécanisme de financement
Congo. Infrastructures : l’Italie propose un nouveau mécanisme de financement
Le Congo et l'Italie lors de la séance de travail

Congo. Infrastructures : l’Italie propose un nouveau mécanisme de financement

Le groupe d’investissement et d’assurance italien la Sace, conduit par l’ambassadeur d’Italie au Congo, Andréa Mazzella, a fait part récemment, au ministre en charge des Grands travaux, Jean-Jacques Bouya, de son intention de revoir le mécanisme de garantie qui avait été adopté en août dernier.

En effet, en lieu et place de la convention de garantie souveraine et, le cas échéant, de la convention de garantie, ce groupe propose qu’un nouveau mécanisme soit mis en place. Celui-ci permettrait à l’Etat congolais de négocier puis signer directement des accords de financement avec les banques italiennes projet par projet.  L’Italie entend contribuer dans le développement des infrastructures au Congo. Cette mission est appuyée par la Sace, un groupe financier italien spécialisé à rendre compétitive les entreprises italiennes puis protéger des investissements extérieurs. Près de 5000 logements sociaux modernes sont déjà en cours de construction à Kintélé par les sociétés GM3, Seas, Frimat Spa et Tosoni. La Sace II garantit aussi le financement relatif à la construction de deux nouveaux quais au port autonome de Pointe-Noire et  la réhabilitation du CFCO.

« La Sace se portera garant des entreprises italiennes en cas d’insolvabilité», indique un document de presse fait par la cellule de communication des Grands travaux qui souligne en même temps que ce groupe, a demandé à la partie congolaise de mettre à sa disposition des informations sur la situation économique du pays.

La partie italienne transmettra à son tour aux experts congolais, les conditions de financement des banques (term sheet) et ceux de la Sace. Cette documentation permettra aux différentes parties de finaliser la structuration des conventions de financement en vue de leur signature.

Notons que l’Italie envisage aussi de contribuer au développement du secteur de la pêche au Congo.

Lopelle Mboussa Gassia
Les Dépêches de Brazzaville

A propos de echos du mayombe

Photo du profil de echos du mayombe
Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*