Accueil POLITIQUE (page 3)

POLITIQUE

La France va enquêter sur d’éventuels crimes contre l’humanité au Gabon

L’annonce de la victoire du président sortant Ali Bongo Ondimba en août 2016 au Gabon avait été émaillée de violence. La réélection controversée du chef de l’Etat avait déclenché des manifestations durement réprimées, des pillages et des centaines d’interpellations. Le principal opposant Jean Ping maintient toujours qu’il est le véritable vainqueur de ce scrutin. La justice française a décidé d’enquêter ... Lire la suite »

RDC: la Monusco demande l’application sans délai de l’accord du 31 décembre

L’accord du 31 décembre doit être mis en œuvre intégralement et sans délai. C’est ce que demande la Monusco dans un communiqué publié samedi 1er juillet, donc au lendemain de la date anniversaire de l’indépendance. La société civile, elle, demande le respect des mesures de décrispation politique et exige la libération des personnes détenues dans les affaires Katumbi. Maman Sambo ... Lire la suite »

Congo: La santé d’un autre prisonnier condamné, Modeste Boukadia, se serait dégradée

Incarcéré à Pointe-Noire, depuis janvier 2016, condamné, en mai 2017, à 30 ans de travaux forcés et à une amende de cent millions de francs Cfa, Modeste Boukadia, le président du parti C.d.r.c (Cercle des démocrates et républicains du Congo) purge sa peine à… la Clinique Guénin. Et pour cause, avant même sa détention, il a avait subi des violences ... Lire la suite »

Gabon: une crise post-électorale émaillée de crimes contre l’humanité?

Une juge d’instruction française a décidé d’enquêter sur d’éventuels crimes contre l’humanité perpétrés lors des violences post-électorales au Gabon après la victoire controversée d’Ali Bongo à la présidentielle de 2016. En septembre 2016, un Franco-Gabonais a déposé une plainte pour arrestation et détention arbitraire en bande organisée, torture, tentative d’assassinat et crime contre l’humanité. Ce jeune homme, qui a souhaité ... Lire la suite »

Les réformes politiques bloquées au Togo

Au Togo, un peu plus de six mois après sa mise sur pied, la commission technique chargée des réformes institutionnelles et constitutionnelles n’a toujours pas rendu ses conclusions. Le pouvoir togolais a accepté l’option du scrutin à  deux tours et le principe de la limitation du nombre de mandat à deux. A condition cependant de remettre les compteurs à zéro. ... Lire la suite »