Accueil ECONOMIE Mines-Energie Cameroun : la production de la centrale à gaz de Logbaba pourrait doubler, à 100 MW, selon le DG de VOG
Cameroun : la production de la centrale à gaz de Logbaba pourrait doubler, à 100 MW, selon le DG de VOG

Cameroun : la production de la centrale à gaz de Logbaba pourrait doubler, à 100 MW, selon le DG de VOG

Après le récent renouvellement du contrat avec ses partenaires que sont Gaz du Cameroun (fourniture du gaz naturel) et Altaaqa Global (producteur indépendant d’énergie à partir de centrales thermiques), Eneo, le concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, pourrait bientôt doubler les capacités de production de la centrale de Logbaba, à Douala, pour la porter à 100 MW.

C’est du moins ce que révèle Ahmet Dik, directeur de Victoria Oil & Gas (VOG), l’opérateur pétro-gazier britannique qui détient à 100 % la société Gaz du Cameroun, dont M. Dik est par ailleurs le CEO. «Nous travaillons avec Eneo pour créer des solutions à long terme, en utilisant du gaz naturel pour une génération d’énergie supérieure à 100 mégawatts», a-t-il confié à Proactive Investors UK, une plateforme britannique spécialisée dans l’information financière. Pour l’heure, apprend-on, les deux parties «ont besoin de temps», afin de finaliser «les éléments techniques et financiers» d’un contrat sur cette augmentation de l’offre énergétique.

Investissement d’un coût total de 20 milliards de francs Cfa consenti par la société Eneo, la centrale à gaz de Logbaba a été inaugurée le 28 avril 2015 à Douala, la capitale économique camerounaise, afin de répondre à un accroissement rapide de la demande en électricité dans le pays. Construite en trois mois par Altaaqa Global, cette infrastructure énergétique est approvisionnée en gaz par la société Gaz du Cameroun (GDC), à travers laquelle VOG développe le champ gazier de Logbaba.

BRM

Investir au Cameroun

A propos de echos du mayombe

Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*