Accueil ECONOMIE Mines-Energie Afrique centrale : la zone Cémac dotée d’un système informatique de gestion des industries extractives
Afrique centrale : la zone Cémac dotée d’un système informatique de gestion des industries extractives

Afrique centrale : la zone Cémac dotée d’un système informatique de gestion des industries extractives

L’outil informatique de gestion des connaissances destiné à la Commission de la Cémac permet d’échanger et d’avoir un accès rapide aux données liées aux industries extractives de la sous-région. Le serveur a été officiellement remis par la Coopération allemande à cette délégation, le mercredi 25 janvier à Yaoundé.

Le système « de gestion des connaissances », le nom de ce serveur d’une valeur estimée à 17 millions de Fcfa, a été conçu par les experts de la sous-région grâce à un appui du Projet de renforcement de la gouvernance des matières premières en Afrique centrale (Remap-Cémac) intégralement financé par l’Agence de la coopération internationale allemande(GIZ).

D’après le conseiller technique et chef du projet Remap-Cémac, Uwe Michael Neumann, ce nouveau matériel informatique et managérial va procurer des avantages énormes à la sous-région Afrique centrale en matière de gestion des connaissances et de gouvernance dans les industries extractives.

« Le système de gestion des connaissances facilitera une meilleure gouvernance ; une vue d’ensemble des affaires et les prises de décision faciles et pertinentes ; un accès facile aux informations pratiques et à la recherche… », a-t- il indiqué, ajoutant que le serveur contient environ 120 mille documents, textes officiels, des projets de développement, des expertises sur le secteur minier de la sous-région.

L’accès à ce serveur est exclusivement réservé aux instances dirigeantes de la Commission de la Cémac et aux 130 cadres qui travaillent au sein de cet organe. Le système de gestion des connaissances est un véritable moteur de recherche, rassure Thierry Robert, expert au cabinet ICG qui a parrainé l’étude.

Car, a-t- il expliqué, le matériel comporte d’une part la conception et la mise en place d’une application informatique de gestion des connaissances harmonieusement intégrée dans le paysage informatique de la Commission de la Cémac, et d’autre part la préparation du système et des équipes à l’utilisation effective d’un tel système.

Pour le commissaire de la Cémac chargé du développement durable, Hassan Adoum Bakhit, ce système informatique innovant, œuvre de la coopération Cémac-Allemagne, s’inscrit dans la vision économique et sociale de la Commission pour une croissance durable des pays. « Ce moyen permettra aux Etats de mieux coordonner leurs projets, d’améliorer le climat des affaires dans les industries extractives, afin de faire profiter aux populations les bénéfices issus des ressources minières », a déclaré le commissaire, invitant ses collaborateurs à s’approprier cet outil.

Le matériel informatique désormais propriété de la Cémac sera géré et exploité par la Commission. Les contenus sont sécurisés et seront régulièrement réactualisés en fonction des projets. Le système informatique ayant été préparé depuis mars 2012, environ 100 cadres de la commission ont été formés pour pouvoir assurer son exploitation. Plus de 189 millions de Fcfa ont été débloqués par la GIZ dans le cadre de cette préparation, note Uwe Michael Neumann.

Notons que la cérémonie de réception de ce matériel informatique et managérial s’est déroulée dans la capitale camerounaise, en présence des cadres de la Commission de la Cémac, de la directrice régionale de la coopération allemande, d’un représentant de l’ambassade de l’Allemagne au Cameroun, des partenaires au développement, y compris des journalistes venus des six Etats membres de la Cémac (Guinée Equatoriale, Tchad, RCA, Congo, Gabon et Cameroun).

 Fiacre Kombo

Les Dépêches de Brazzaville

A propos de echos du mayombe

Photo du profil de echos du mayombe
Site d'informations consacrées à l'actualité économique et financière africaine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>